CRETE découverte   
Accueil
Découvrir les mini guides
Carte des randonnées, balades, curiosités


La forteresse de Profitis Ilias entre les 2 sommets de Roxa
Forteresse de Profitis Ilias entre les sommets de Roka

Les murailles et tours de l'ensemble de Temenos
Les murailles et tours de l'ensemble de Temenos

Eglise byzantine en partie ruinée
Eglise byzantine en partie ruinée

Plateforme intérieure de Kanli Kastelli
Plateforme intérieure de Kanli Kastelli

Cont@ct 

RANDOS, BALADES, CURIOSITES DE CRETE


PROFITIS ILIAS : TO PHROURIO TOU NIKIPHOROU PHOKA

 LA FORTERESSE DE NICEPHORE PHOKAS 
ΠΡΟΦΗΤΗΣ ΗΛΙΑΣ : ΤΟ ΦΡΟΥΡΙΟ
 ΤΟΥ ΝΙΚΗΦΟΡΟΥ ΦΩΚΑ



Synonymes et autres transcriptions : Profitis Elias « Prophète Elie » ; Temenos tou Nikiphoros Phokas ; anciens noms : Castello Temene (époque vénitienne) ; Kanli Kastelli « château ensanglanté » (période ottomane).

Situation : au sud de la ville d'Heraklion, dans l'ancienne province de Temenos ; municipalité et unité régionale d'Heraklion.

Carte topographique Anavasi – 1/100 000 Iraklio–Rethimno.

Accès :

- en Bus KTEL (station B : Hania Porta) ligne Heraklion / Profitis Elias (15 km d'Heraklion – 20 min)

- en voiture avec deux solutions :

  • en venant d'Heraklion, après l'embranchement pour Agios Syllas (à gauche) continuer toujours en direction de Profitis Elias sur environ 3,8 km puis prendre la première route à gauche qui vous mène au pied de la colline de Roka où se trouve la forteresse. Stationner à l'entrée du village (*) ;

  • en entrant à Profitis Ilias, monter dans le village pour redescendre par la première route importante à gauche ; stationner près des dernières maisons (*).

Altitudes : Profitis Ilias 350 m ; entrée forteresse Temenos 400 m ; sommet le plus élevé 505 m

Durée du parcours et de la visite : compter entre 1 h et 1 h 30 aller-retour

Observations : promenade facile jusqu'au château – sentes peu visibles pour atteindre les hauteurs – être prudent vers certaines églises en ruine qui menacent de s'effondrer – beaux points de vues notamment sur le flanc ouest du mont Youktas.

Approche / descriptif : (*) La forteresse est visible d'assez loin. Elle est construite sur la colline de Dikorfo Roka, un lieu défensif naturel qui aurait été utilisé dès l'Antiquité par les habitants de Lykastos, cité mentionnée par Homère.

Pour l'atteindre, prendre à pied la petite route en forte pente, puis tourner sur la première piste à gauche passant aux abords d'une bergerie (attention au chien !) ; Avant d'arriver à la bergerie, il est possible de la court-circuiter en grimpant par les sentes à droite pour rejoindre la piste au pied des lampadaires. Cette dernière conduit également à la forteresse.
Après l'escalier d'entrée, la visite alterne entre les parties rénovées du château byzantin et les vestiges de différentes périodes répartis sur une superficie assez importante (églises, citernes...).

Histoire :

La forteresse a été construite au début de la seconde période byzantine après que Nicephore Phocas a libéré la Crète des envahisseurs arabes en 961. A cette période, il fut même envisagé que l'on y installe la nouvelle capitale de l'île à la place de la ville de Khandakas (Heraklion actuelle) dévastée. Un projet qui finalement ne fut jamais réalisé.
A partir de 1204, les Génois puis les Vénitiens occupent l'île et remettent en état la forteresse. Castello Temene et les terres dépendantes sont ensuite accordées à des nobles vénitiens. Les vassaux se regroupent au pied de la colline et construisent les premières habitations d'une cité médiévale à l'emplacement de l'actuelle village de Profitis Ilias. 
L'année 1644 voit les Turcs débuter leurs attaques contre les Vénitiens de Crète et petit à petit étendent leur emprise meurtrière sur l'île. Les réactions des Vénitiens et de la population locale ne se font pas attendre. En 1647, les Turcs qui occupent la forteresse et ses environs sont massacrés. Ce n'est qu'après que les troupes ottomanes ont conquis l'ensemble de la Crète que Castello Temene devint alors Kanli Kastelli en mémoire de cet épisode sanglant. Le château fut ensuite déserté puis délaissé à la fin du siècle.
Kanli Kastelli a été « débaptisé » en 1955 pour prendre le nom de l'église principale du village : Profitis Ilias.

Ravitaillement : commerces et tavernes à Profitis Ilias

Hébergement : appartements à Agios Silas ; chambres et appartements à Archanes et Choudetsi.

Sources : P. FAURE : Fonctions des cavernes crétoises ; Municipalité d'Heraklion ; D. KRUPA : notes et comptes rendus de visites en Crète.

(publié le 02/06/2015)

Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif
et ne peuvent engager la responsabilité de l'auteur.

      © 2008-2015 Crete.decouverte