CRETE découverte 

Accueil
Découvrir les mini guides
Carte des randonnées, balades, curiosités

Entrée de la gorge d'Agia Irini
Entrée de la gorge d'Agia Irini

Végétation dans le lit de la rivière Ageriniotiko
Végétation dans le lit de la rivière Ageriniotiko

Abri sous roche de Chyrotrypa
Abri sous roche de Chyrotrypa

Aménagement de la descente du grand chaos
Aménagement de la descente du grand chaos

Aire de repos

Aire de repos

Grottes, bergeries

Irini : grottes, bergeries

Canyon d'Agia Irini vers l'aval

Canyon d'Agia Irini vers l'aval

RANDOS, BALADES, CURIOSITES DE CRETE

AGIA IRINI - SOUGIA : FARANGI AGIA IRINI
" GORGE DE SAINTE IRENE "
ΑΓΙΑ ΕΙΡΗΝΗ – ΣΟΥΓΙΑ : ΦΑΡΑΓΓΙ ΑΓΙΑΣ ΕΙΡΗΝΗΣ


Synonymes et autres transcriptions : Agieriniotiko ; Aghia Irini


Situation : près du village d'Agia Irini (46 km de Hania) ; au sud-ouest du massif des Lefka Ori ; municipalité de Kantanos-Selino ; unité régionale d'Hania
Cartes topographiques Anavasi : 1/30 000 Samaria-Sougia et 1/100 000 Hania.

Accès :
- amont :
  • possible en bus KTEL lignes Sougia / Hania ; Sougia / Omalos et Palaiohora / Omalos - arrêt gorge d'Agia Irini ; dessertes journalières peu fréquentes ;

  • en taxi, la seule solution possible en dehors de la haute saison touristique. Compte tenu du faible nombre de taxis à Sougia, la réservation est conseillée.

- aval :

  • en véhicule après avoir stationné près de la taverne, il est également possible de remonter la gorge et d'éviter ainsi la partie fastidieuse et non ombragée entre Sougia et l'entrée du canyon ;

  • en bus KTEL ligne Paleohora / Sougia uniquement en très haute saison touristique. Liaisons peu fréquentes assurées entre la sortie et l'entrée de la gorge via Sougia.

Altitudes : Omalos 1050 m ; col de Tourli 1000 m ; village d'Agia Irini 620 m ; accès amont 580 m ; débouché de la gorge près d'Agios Dimitrios 100 m ; Sougia au niveau de la mer

Longueur des parcours :
accès amont – débouché de la gorge = 7,5 km (2 h 30 descente / 3 h montée) ; 
débouché de la gorge - Sougia = 5 km (1 h 30 descente / 2 h montée)

Météo locale : Paleochora et les environs

Observations : rando facile à la descente - ombragée en grande partie par la végétation et les parois du canyon (surtout le matin tôt) - encaissement pouvant aller jusqu'à 500 m de hauteur - parcours aménagé avec quelques points d'eau potable, des aires de repos, des toilettes, des poubelles – rivière en eau jusqu'au printemps, dangereuse en crue - le retour à pied sur Sougia est pénible car en dehors de la gorge dans une zone ensoleillée.

Droit d'entrée : les autorités locales ont instauré une taxe qui s'élève à 2 € par personne. Votre contribution est utilisée pour le ramassage des ordures et l'entretien général des lieux.

Approche / Descriptif : le site se trouve en fait à 1 km au sud du village d'Agia Irini.
La gorge karstique N-S, creusée dans les calcaires de Tripolitza au pied ouest du mont Psilafi (1984 m), est traversée par une variante du sentier Européen E4. Un panneau présente le site à l'entrée amont. Le balisage est constitué de flèches, panneaux intermédiaires, points rouges et d'un bornage kilométrique. Des cairns servent de complément pour trouver les passages les moins évidents.
Dès le départ, sur la gauche, l'ancien pont voûté historique enjambant la rivière Ageriniotiko permet d'accéder à l'église byzantine de Sotiros Hristos "Christ Sauveur" daté du milieu du XIVe siècle ainsi qu'aux ruines d'Agios Georgios " Saint Georges " église construite environ un siècle plus tard. Des fresques pouvaient être admirées dans ces deux édifices qui sont malheureusement délaissés et dans un bien triste état. 
De retour sur l'itinéraire principal, peu après la taverne, un pont en bois permet de rejoindre le sentier longeant le lit du cours d'eau. Un affluent débouche bientôt rive gauche. C'est le raccourci qui conduit, en suivant le canyon de Fygous, à Omalos (voir variante ci-dessous). A ce même point une autre indication invite à rejoindre Chyrotrypa. L'accès à cet abri sous roche historique se fait en quelques minutes par une sente passant à côté d'une maisonnette refuge.
Après avoir regagné le fond de la gorge, l'itinéraire classique mène à une petite cavité cultuelle dédiée à Agios Ioannis "Saint-Jean" puis à un important réservoir d'eau. La végétation est ici abondante. Outre les cyprès, pins, platanes et érables les lieux sont réputés, chez les botanistes, pour leur richesse floristique. Les plus attentifs pourront ainsi découvrir sur les falaises abruptes le 
dictame dans son milieu naturel. Les lieux sont également un refuge pour la faune (amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères) dont les plus symboliques sont le Kri-kri, la "chèvre sauvage crétoise" (Capra aegagrus cretica) et le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus).

Plus loin, le dénivelé devient important et le sentier évite le fond de la rivière pour contourner par la gauche un important chaos rocheux. La suite reste assez aisée avec des pentes beaucoup moins abruptes et un chemin qui navigue d'une rive à l'autre. Entre la dernière fontaine et la sortie, plusieurs affluents débouchent dans la gorge en rive droite et rive gauche. La fin du parcours se déroule dans le lit de la rivière. La partie encaissée se termine. Un sentier remonte alors rive gauche sur la petite route à mi-chemin entre les hameaux de Moni et Koustogerako.
A noter que les nombreuses grottes, visibles çà et là sur le parcours, ont servi de refuges et de cachettes à différentes époques. Certaines ont même,hélas, été le lieu d'exactions !
Au débouché de la gorge, la vallée s'élargit et le calcaire laisse maintenant place au gypse jusqu'au bord de mer. C'est par la route ou alors en restant dans le parcours peu aisé du lit asséché de la rivière que l'on peut rejoindre Sougia.
- Sougia / Palaiohora peut éventuellement se faire avec le ferry.

Variante : hameau d'Omalos - gorge d'Agia Irini = 7 km (2 h 45 descente / 3 h 30 montée)
Des liaisons en bus pour 
Omalos existent tôt le matin depuis Sougia, Palaiohora et Hania.
Du hameau d'Omalos, les routes au sud-ouest du polje permettent de gagner le col de Tourli. La randonnée peut d'ailleurs être écourtée d'une heure en trouvant un moyen de se faire véhiculer jusque-là. Peu après la chapelle d'Agios Theodori, un sentier muletier (balisage E4), situé en contrebas de la route, conduit à l'entrée de la gorge après avoir contourné le mont Pirou. Sur ce sentier, il est également possible d'emprunter un raccourci sud / sud-est dominant le canyon de Fygous et rejoignant la gorge d'Agia Irini, 1 km environ après son entrée amont. Le paysage est ici essentiellement composé de la " 
phrygana ", (garrigue crétoise) et de cyprès avec en ligne de mire un beau point de vue sur la mer de Libye.

Historique : la gorge a été utilisée comme refuge à différentes périodes et pendant l'occupation ottomane où combattants et réfugiés crétois s'y sont installés. Les ruines de constructions, comme à l'amont, au lieu-dit Polla Spitakia, sont les témoins de ce passé agité.
Le canyon de Fygous a servi à plusieurs reprises comme échappatoire de la gorge d'Agia Irini aux révolutionnaires et à la population, notamment lors de l'avancée des troupes ottomanes en 1866.
La grotte Chyrotrypa est considérée comme le lieu où deux combattants crétois ont été martyrisés à mort en 1822.

Avertissement : En fonction des périodes où s'effectue la traversée, certains points d'eau peuvent ne pas être alimentés ou ouverts.

Remarques : un incendie en 1994 a détruit une partie de la végétation ; quelques troncs calcinés sont encore visibles sur le parcours.

Ravitaillement : taverne faisant alimentation générale à l'entrée haute (informations sur la gorge) ; snack-bar à la sortie des gorges (peu de choix et assez cher) ; alimentation générale et tavernes à Sougia ; tavernes à Omalos.

Hébergements : chambre à Agia Irini ; camping toléré par les locaux (*), chambres, appartements et hôtels à Sougia ; chambres ethôtels à Omalos.

(*) Bien que le camping soit toléré par les locaux, cela ne signifie pas qu'il soit autorisé. Certains campeurs en ont d'ailleurs fait les frais au cours de l'été 2015. En effet, la baie de Sougia et le littoral environnant sont inclus dans le réseau Natura 2000 et à ce titre bénéficient d'une protection particulière de la législation grecque et européenne. La police a donc effectué un contrôle, constaté des infractions et verbalisé plusieurs dizaines de personnes notamment pour camping illégal . 

Sources : Unité régionale d'Hania ; Direction des forêts d'Hania ; Club Alpin Hellénique d'Hania (Ellinikos Oreivatikos Syloggos) ; Haniotika Nea ; D. KRUPA : Notes et comptes rendus de visites, d'accompagnements et de séjours en Crète.

(publié en 2009 ; dernière mise à jour le 13/12/2015)

Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif
et ne peuvent engager la responsabilité de l'auteur.

Agia Irini Sougia gorge  pdf
Retour à l'accueil
Découvrir les mini guides
Carte des randonnées, balades, curiosités

© 2008-2015 crete.decouverte