CRETE découverte     

Accueil

Découvrir les mini guides

Carte des randonnées,
balades, curiosités


Monastère d'Odigitrias
Monastère d'Odigitrias



La gorge de Martsalo
La gorge de Martsalo


Entrée de l'Eglise souterraine
Entrée de l'Eglise souterraine


Eglise troglodytique de Panagia Martsalo
Eglise troglodytique de Panagia Martsalo

Plage de Martsalo
Plage de Martsalo

RANDOS, BALADES, CURIOSITES DE CRETE


SIVAS : TO FARANGI TOU MARTSALOU
"LA GORGE DE MARTSALO”

ΣΙΒΑΣ : ΤΟ ΦΑΡΑΓΓΙ ΤΟY ΜΑΡΤΣΑΛΟY


Synonymes : Martsalos ; Martsalotiko ; Panagia i Martsaliani
La toponymie nous indique, d'après le latin qu'il s'agit de la gorge du « bon port », un mouillage calme et à l'abri.

Situation : au sud de l’île dans la partie ouest du massif de l’Asterousias, près de Sivas ; municipalité de Phaistos; secteur régional d'Heraklion.

Accès :

  • en véhicule depuis Sivas via Listaros, jusqu'à Moni Odigitrias ; fléchage vers l'ouest à partir du terminus de la route au monastère.
  • en bateau depuis Matala ou Kali Limnes (descriptif en sens inverse)

Altitudes : Moni Odigitrias 205 m ; chapelle rupestre de Martsalo 120 m ; plage au niveau de la mer.

Longueurs des parcours : Moni Odigitrias - chapelle dominant la gorge = 5, 5 km (1 h 30 aller) ; chapelle dominant la gorge - chapelle troglodytique = 500 m (10 min) ; chapelle souterraine - baie et plage de Martsalo = 2 km (¾ à 1h)

Observations : rando avec quelques aménagements jusqu'à la chapelle souterraine et assez facile ensuite – pas d'ombre sur les pistes et peu sur les sentes du canyon – sentier débouchant en bord de mer.

Matériel spécifique à prévoir : lampe de poche pour visiter la chapelle souterraine

Approche / Descriptif : au fond de la gorge, des cairns indiquent le trajet le plus aisé
De Moni Odigitrias, par les pistes, suivre d’abord les indications Vathi / Martsalo jusqu’à une intersection où l’on trouve la direction Martsalo. Cette partie de piste, peu intéressante au niveau marche, peut être effectuée en véhicule à condition de rouler lentement. Un 4 x 4 est toutefois préférable, les véhicules de tourisme n'étant généralement pas assurés sur les pistes. A ce moment, il est facile de stationner près d'une chapelle dominant la gorge.
Une fois dans le talweg, surtout ne pas suivre le lit à sec du ruisseau qui débouche sur un à-pic d'une trentaine de mètres. L'itinéraire consiste à prendre une sente dominant le canyon par la rive gauche. Des aménagements permettent ensuite la descente dans le fond de la gorge où poussent quelques exemplaires de palmiers endémiques (Phoenix de Théophraste). C'est au cours de ce périple que l'on découvre la chapelle souterraine de Panagia « la Vierge », entièrement creusée en forme de dôme dans la roche tendre. Comme à Agio Farango (voir descriptif), les diverses anfractuosités du secteur ont servi d'ermitages au moyen-âge. Au bas de la gorge des sentes pas toujours évidentes à suivre permettent de déboucher en bord de mer pour une bonne baignade ou un repos mérité à l'ombre des tamaris.

Histoire antique : la crique de Martsalo a été un port important à l'époque minoenne. Des fouilles archéologiques ont révélé des vestiges datés de 1800 à 1600 avant notre ère.

Croyances locales :

  • l'apôtre Paul, lors de son voyage vers Rome, aurait fait étape à Martsalo ;
  • la chapelle troglodytique serait construite en lieu et place d'une tombe minoenne ;
  • d'après la tradition, un éboulement aurait bouché l'entrée de la chapelle. Au milieu du XIXe un berger redécouvre accidentellement le site où une icône représentant l'Annonciation sera trouvée.

Remarques :

  • bien refermer les différentes barrières de parcages notamment près des différentes chapelles ;
  • la plage de galets de Martsalo est malheureusement souvent polluée par des galettes de pétrole provenant vraisemblablement du dégazage sauvage de navires.

A visiter :

- le monastère de Moni Odigitrias et son petit musée ;
- si l'on dispose d'un 4 x 4, il est possible par les pistes en suivant le fléchage correspondant de se rendre au hameau de Vathi. Celui-ci est réputé pour sa plage et sa baie en forme de "C".

Ravitaillement : alimentation générale à Sivas ; commerces et tavernes à Pitsidia et Matala ; tavernes à Sivas et à Listaros en saison d'été .

Hébergement : chambres à Sivas et Pitsidia ; hôtels à Sivas et Matala

Sources : P. FAURE : Fonction des cavernes crétoises ; monastère de Moni Odigitrias ; communauté municipale de Mires ; D. KRUPA : Notes et comptes rendus de visites, d'accompagnements et de séjours en Crète.

(dernière mise à jour 19/11/2012)

Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif
et ne peuvent engager la responsabilité de l'auteur.