CRETE découverte     
 

  Accueil
Plan du site
Derniers échos
ECHOS DE CRETE ET DE GRECE
 
Sites archéologiques : AGIA TRIADA
Site archéologique d'Agia Triada
Site archéologique d'Agia Triada


Conduite d'eau mycénienne
Conduite d'eau mycénienne

SITES ARCHEOLOGIQUES (αρχαιολογικοί χώροι) :
la Villa royale d'Agia Triada et les autres vestiges du site archéologique.

Timbaki – HERAKLION (publié le 03/03/2013)

Le site archéologique d'Agia Triada (Haghia Triada) a une histoire complémentaire et étroitement liée au Palais minoen de Phaistos de la période néopalatiale (1700 à 1450 avant notre ère). Situé seulement à 3 km à l'ouest, la villa royale telle qu'elle est souvent nommée, est considérée comme étant vraisemblablement la résidence de hauts dignitaires. Elle présente par ailleurs toutes les caractéristiques de l'architecture palatiale minoenne. La villa et ses dépendances semble avoir été bâtie au milieu du XVIe siècle et utilisée sur une centaine d'années avant sa destruction.

Les fouilles réalisées, dès le début du XXe siècle, par l’Ecole Italienne d'Archéologie d’Athènes, ont permis de mettre à jour de nombreux vestiges et d'effectuer des découverte exceptionnelles : nombreuses tablettes en linéaire A, rhyton, vase, coupe… et à proximité dans un des lieux de sépultures un sarcophage en excellent état décoré de scènes religieuses et cultuelles.Mais Agia Triada a également été occupé à d'autres périodes. Les fouilles ont révélé tout d'abord une occupation antérieure de la colline dès le néolithitique. Après la période minoenne de nouveaux bâtiments ont été construits en partie sur les précédents à l'époque mycénienne avant que l'endroit ne devienne un lieu de culte puis d'adoration durant une partie de la période grecque. Ce n'est ensuite que sous la domination vénitienne que prit naissance le village d'Agia Triada. Seules aujourd'hui les églises d'Agia Triada à proximité et d'Agios Georgios Galatas sur le site même, témoignent de ce passé.

Lors de la visite du site vous pourrez voir entre autres : les appartements luxueux des hauts dignitaires minoens, l'agora mycénienne et les conduits d'adduction d'eau, des sanctuaires, une voie pavée, les vestiges de tombes voûtées, l'église médiévale d'Agios Georgios Galatas...

Les principaux objets découverts sur le site sont actuellement visibles au
musée archéologique d'Héraklion mais seront probablement transférés par la suite dans le futur musée de la Messara.

Pour en savoir plus, en grec ou en anglais, en ce qui concerne les tarifs, heures et jours d'ouverture mais également trouver des informations complémentaires : lire les pages consacrées à la Villa royale d'Agia Triada sur le site Odysseus.

Sources : ministère grec de l'Education, des Affaires religieuses, de la Culture et des Sports ; Ecole Italienne d'Archéologie d’Athènes ; D. KRUPA : notes et comptes rendus de visites, d'accompagnements et de séjours en Crète; fascicules sur Haghia Triada.

Appartements royaux minoens à Haghia Triada
Appartements royaux minoens à Haghia Triada

Agora mycénienne d'Ayia Triada
Agora mycénienne d'Ayia Triada
Eglise médiévale d'Agios Georgios Galatas
Eglise médiévale d'Agios Georgios Galatas
Cont@ct © 2008-2014 crete.decouverte Retour à l'accueil