CRETE découverte    

Accueil
Découvrir les mini guides
Carte des randonnées, balades, curiosités


Gouverneto : MémorialGouverneto : Mémorial

Accès à la gorge d'Avlaki (Agios Antonios sur la gauche)
Accès à la gorge d'Avlaki (Agios Antonios sur la gauche)

Four à chaux
Four à chaux


Gorge d'Avlaki
Gorge d'Avlaki

Monastère d'Agios Antonios - Akrotiri
Monastère d'Agios Antonios - Akrotiri

Cont@ct


RANDOS, BALADES, CURIOSITES DE CRETE



AKROTIRI : GOUVERNETO - KATHOLIKO /

AVLAKI TOU AGIOU " [DANS LE] SILLON DU SAINT "
ΑΚΡΩΤΗΡΙ : ΓΟΥΒΕΡΝΕΤΟ – ΚΑΘΟΛΙΚΟ / ΑΥΛΑΚΙΤΟΥ ΑΓΙΟΥ



Synonymes : Katholiko ; Gouverneto

Situation : sur la péninsule d'Akrotiri à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Chania, près des monastères de Gouverneto et Katholiko ; Unité régionale d'Hania.

Carte topographique Anavasi : 1/100 000 Hania.
Ce secteur a pris le nom de « Sainte Montagne de Crète » (Agio Oros tis Kritis). Une appellation qui découle de l'abondance des sites cultuels de l'endroit comme en témoignent les monastères d'Agia Triada , de Gouverneto, de Katholiko, les vestiges d'édifices religieux, les grottes et ermitages autrefois occupés par des moines ascètes.

Accès : en véhicule, suivre les indications pour l'aéroport d'Hania, puis celles pour le monastère d'Agia Triada et enfin pour celui de Gouverneto. Stationnement possible sur le parking aux abords de ce dernier monastère.

Altitudes : monastère de Gouverneto 260 m ; grotte Arkouda 185 m ; monastère de Katholiko 80 m ; bas des gorges au niveau de la mer.

Longueur du parcours : Gouverneto - crique au débouché du canyon = 2, 5 km (1h à 1h15 aller)

Observations : rando facile jusqu'au monastère de Katholiko, plus difficile ensuite - aucun point d'eau potable - pas d'ombre sur le parcours mais les différentes grottes permettent de trouver la fraîcheur – points de vues sur la côte rocheuse et la mer de Crète.

Matériel spécifique : 
Eclairage nécessaire pour visiter les parties facilement accessibles des cavités souterraines.

Approche / Descriptif : du parking on rejoint à pied l'entrée du monastère de Gouverneto. La visite de celui-ci est possible à condition d'avoir une tenue adéquate, les moines étant ici très stricts.

Au nord de l'édifice, sur la droite d'un vaste espace plat et dégagé, s'élève un monument en mémoire aux héros de la bataille de Crète, à ceux exécutés par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale. Après être passé devant celui-ci, on emprunte le chemin pédestre empierré descendant en direction de la mer.
Après 10 min de marche, on arrive à la grotte d'Arkouda. La cavité, à l'entrée de laquelle est construite la chapelle de Panagia Arkoudiotisa, se situe sur la droite, à deux pas de bâtiments en ruines. Un petit tour dans les lieux, même sommaire, s'impose.
Le chemin principal se poursuit et 5 minutes plus tard, on passe devant une construction en pierres sèches rénovée, identifiée comme un ancien four à chaux.
La descente s'accentue ensuite et serpente avant d'arriver en un quart d'heure à la grotte d'Yieros spilios et à l'église d'Agios Ioannis du monastère de Katholiko. 
Les ruines surplombent la gorge d'Avlaki dans laquelle on peut descendre au niveau du "pont terrasse" qui l'enjambe.
20 minutes encore avant de déboucher dans une crique aux eaux transparentes où accostaient autrefois les embarcations. La baignade y est malheureusement interdite par les autorités religieuses du monastère.
En bord de mer, outre les ruines en pierre d'un hangar à bateau, en crapahutant un peu vers l'ouest, on atteint d'anciennes carrières d'où furent extraits les matériaux pour la construction des monastères.

Tradition : les cavités de la gorge de Katholiko attirèrent de nombreux ermites ascètes qui les abandonnèrent après plusieurs descentes des Turcs en 1571.

Attention : l'exploration des parties profondes des grottes est réservée aux spécialistes et ne peut se faire qu'avec du matériel spécifique et un équipement adapté.

Variante : Le Monastère d'Agios Antonios est situé à l'opposé de la grotte d'Arkouda. L'accès le plus facile se fait au départ de l'esplanade de Gouverneto. Un sentier discret, débutant face au monument de la bataille de Crète, permet de rejoindre en 20 min environ, Agios Antonios « Saint-Antoine ». Construit au XVIe siècle, ce monastère fut abandonné à la fin du XIXe siècle après sa destruction par les troupes ottomanes. De nos jours, outre les terrasses de cultures, murettes et bâtiments en ruine, on peut encore y voir l'église rupestre, quelques pièces voûtées et des citernes.

Remarques : Les panneaux mis en place par les autorités religieuses ne sont pas particulièrement accueillants et n'incitent pas à la promenade mais celle-ci vaut vraiment le coup et il serait dommage de ne pas insister !

Ravitaillement et hébergement : sur toute la côte de la péninsule ou à Hania.


Sources : P. FAURE : Fonctions des cavernes crétoises ; A. PETROCHEILOU : Les grottes de Grèce
Union Internationale de Spéléologie : Bulletin Bibliographique Spéléologique ;
Chania : section municipale d'Akrotiri ; D. KRUPA : Notes et comptes rendus de visites, d'accompagnements et de séjours en Crète ; Préfecture d'Hania


(dernière mise à jour le 21/03/2015)


Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif
et ne peuvent engager la responsabilité de l'auteur.